Liu Sheng

Index de l'article

liu4
Liu Sheng est né en 1982 à Jiujiang, Jiangxi

Diplômé en 2006 du Département de peinture à l’huile de l'Académie des beaux-arts de Canton.

Il est peintre professionnel à l’Académie de peinture de Canton, Maître de beaux-arts de niveau 2 national et enseignant à l'Académie des beaux-arts de Canton.

Membre de l’Association des artistes de Chine et de la province du Guangdong.


Expositions individuelles

2014 Fragments, Finlande

2015 Une feuille blanche, Canton

2017 Au nom du fragment, Beijing


Oeuvres représentatives

  • liu4
  • liu5
  • liu6
  • liu7
  • liu8
  • liu9
  • liu_relation
 


Un dialogue 

LIU : Quelle est de nos jours la motivation originelle de la création artistique ?

WU : Dans ce monde immense, y a-t-il encore de la place pour mettre une toile vide ?

LIU : Y a-t-il la possibilité d’établir un « regard figuratif » dans le contexte chinois ?

WU : Comprenons-nous vraiment ce qu’est la ‘vision’ et ce qu’est le ‘regard’ ?

LIU : Le spectateur, l’artiste et l’œuvre constituent la première logique de production artistique ; le spectateur, l’œuvre, l’auteur et la critique constituent la deuxième logique de production artistique ; le spectateur, l’œuvre, l’auteur et le marché constituent la troisième logique de production artistique. Quel sera la quatrième logique de production artistique dans l’avenir ?

WU : L’art devient un travail productif. Est-ce une aliénation de la nature du genre humain, ou est-ce sa destination inévitable ? Autrement dit, quand on parle du monde de l’art (The Artworld) de George Dickie, considérons-nous réellement comme véridiques toutes les logiques du monde de l’art ?

LIU : L’activité artistique est-elle les fragments de l’œuvre, ou est-ce dans l’autre sens ?

WU : Réveillé d’un grand rêve, n’est-on pas toujours dans le rêve d’un autre rêveur ?

LIU : L’artiste est-il le dictateur de la vision, ou le mineur de la vision, ou bien la liberté même d’un homme libre ?

WU : Un individu n’est qu’un infime passager de ce monde. On remercie le Créateur pour nous donner à percevoir la lumière, à modifier si peu que ce soit des caractéristiques visuelles comme une fourmis et nous tolère de partager ce minuscule exploit et plaisir avec les autres. Que le Créateur soit béni ! Nous n’osons pas vous demander plus, nous vous prions seulement de nous préserver cette précieuse liberté, sans jamais la reprendre. Amen !

(Traduction Yang Youyang, stagiaire ; révision Tjeri Liu)

S'abonner aux newsletters

FRANCIS BARLIER

Galerie Francis Barlier © 2019 | Mentions

#galeriebarlier facebook   instagram   pinterest   twitter   weibo   wechat